La conformité Consuel, comment ça marche ?

En principe, il revient à l’artisan qui a posé les panneaux solaires photovoltaïques de solliciter un diagnostic de conformité consuel. Le contrôleur se rend sur les lieux une vingtaine de jours après l’envoi de la demande.

La procédure doit donc être entamée vingt jours avant la mise en service de l’installation et son raccordement au réseau EDF. Si le technicien conclut que la pose des panneaux solaires photovoltaïques a été effectuée dans les règles, le propriétaire recevra son certificat de conformité consuel.

Dans le cas contraire, celui-ci sera appelé à apporter des modifications sur son unité de production d’énergie solaire. Un deuxième contrôle peut être demandé si cela s’avère nécessaire.

Quel type d’entretien pour des panneaux photovoltaïques

L’énergie solaire photovoltaïque nécessite peu d’entretien. Le particulier a juste besoin de garder les panneaux relativement propres et de s’assurer que les arbres ne cachent pas les rayons du soleil. Dans certaines régions, les panneaux sont inclinés à 15° afin qu’ils puissent être facilement nettoyés lors d’une pluie. Les débris sont plus susceptibles de s’accumuler si le dispositif est monté à même le sol.

Les plaques doivent durer 25 ans ou plus, mais l’onduleur peut être remplacé au bout d’un certain temps. Le cout total de remplacement peut revenir à 1 000 euros. Pour cela, il est très important de faire appel à une étude photovoltaïque avant de se lancer dans ce projet. Les coûts des panneaux de génération d’électricité photovoltaïque étant variables, il est important de se renseigner sur le prix total de l’électricité photovoltaïque pour obtenir des informations fiables

Pour conclure, sur le long terme, l’installation d’un panneau solaire photovoltaïque est plus rentable qu’un abonnement auprès d’un fournisseur d’électricité.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*